Le Bulletin de Gecko


Voir aussi : Liste des Bulletins



LE SAVIEZ-VOUS ?


Comment reconnaître et améliorer le sol ?

















 

Comment reconnaitre et améliorer le sol ?

Il existe plusieurs  types de sols qu'il est possible d’améliorer pour favoriser  croissance et santé des végétaux. Engrais ou fertilisants apporteront des éléments nutritifs. Les amendements amélioreront les qualités physiques et chimiques et contribueront à la production d’humus.

Si vous souhaitez travailler votre sol, utilisez de préférence une grelinette qui permettra une aération  (surtout pour les sols argileux) sans désorganiser la vie du sol.

Aucune terre n'est totalement calcaire, argileuse, humifère ou sableuse. Il faut reconnaître sa composition dominante.

Dans notre région les terres argileuses, calcaires, voir argilo-calcaires sont majoritaires

Les terres argileuses :

L’hiver la terre reste gorgée d’eau, elle est collante et l’été elle craquelle. Bouton d’or, pissenlit, liseron, pâquerette, plantain et graminée y poussent spontanément.

C’est un sol naturellement riche, qui retient bien l’eau, les plantes souffrent moins en été.

Mais il est trop sec l’été et trop humide l’hiver. Il empêche la circulation de l’air et de l’eau et l’enracinement profond.  

Il sera important de ne pas laisser cette terre nue, une litière de matière organique ou un mulch permettra  le travail par la faune du sol, qui assurera ainsi une aération et un ameublissement.  Ceci  permet d’éviter les tassements. Utilisez plutôt un fumier de cheval

Vous pouvez aussi en fin d’été,  semer un engrais vert. La terre sera donc couverte surtout  en période froide. Puis en fin d’hiver, enfouissez la matière organique encore présente en apportant du sable de rivière ou encore mieux de la pouzzolane ou du basalte de faible granulométrie (0/4), environ 1 seau au m2.

Les terres  calcaires :

La terre et plutôt de couleur claire, crayeuse, caillouteuse et compacte. Coquelicot, bleuet, chardon, chicorée sauvage, sauges, trèfle  blanc y poussent spontanément.

C’est un  sol  plutôt drainant, dont les éléments nutritifs sont facilement lessivés. L’été il est très sec et boueux  dès qu’il pleut.

 Le calcaire s’il est présent en trop grande quantité (PH >8) peut bloquer l’assimilation par les végétaux du fer notamment, alors les feuillages jaunissent, on parle de chlorose.

Le meilleur moyen est d’apporter très souvent du fumier composté et de semer des engrais verts à l’automne, qui seront enfouis au printemps.

Les terres  sablonneuses

La terre est légère et perméable. Chiendent et bruyère y poussent spontanément.

C’est un sol  drainant. Il est pauvre, réclame des arrosages fréquents en été car il ne retient pas l’eau.

Il est nécessaire d’ajouter du fumier ou compost très régulièrement.

Les terres humifères

La terre est riche en matière organique, elle est donc légère et de couleur foncée. Fougère, bruyère, mouse y poussent spontanément.

C’est un sol riche en humus, perméable mais retenant l’eau. C’est un sol acide (PH <6), voir très acide (PH environ  4.5).

On peut faire des apports de terre argilo-calcaire pour densifier le sol, d’amendement comme  la dolomie ou d’algues marines (lithothame) pour faire remonter le PH.

Les terres limoneuses

La terre est poudreuse quand elle est sèche. Elle est très fertile, mais forme une croute sous l’effet de la pluie et des arrosages. Il est préférable que cette terre ne reste pas à nue et soit régulièrement recouverte de paillage.

Que nous indique le PH ?

Si le pH de votre sol n’est pas compris entre 6 et 7,5, les éléments nutritifs sont moins bien absorbés par les plantes bien que présents dans le sol.

Si le PH <6, le sol est acide, s’il le PH > 7.5, le sol est calcaire.

Pour le jardin d’ornement on peut choisir de planter des végétaux adaptés (plante de terre de bruyère en sol acide ou plantes calcicoles en sol calcaire), pour le potager  il est préférable de rectifier le pH pour cultiver.

Pour faire un test d’acidité : placez un peu de terre dans un verre avec de l’eau puis utilisez une bande de papier réactif. Si vous souhaitez faire régulièrement des vérifications, pensez à utiliser le même volume d’eau et de terre pour chaque test.

Quelques petits tests pour vérification :

Faire une boule de terre humide en la malaxant. Si la terre s’agglomère, il s’agit d’une terre argileuse, si  elle s’effrite, il s’agit d’une terre sableuse.

Observez une « tranche » de terre réalisée avec une bêche. Si la terre est de plus en plus blanche en profondeur, la terre est calcaire, si la tranche est foncée et grumeleuse, la terre est humifère.

Pour aller plus loin, un peu de  lecture :

"Une bonne terre pour un beau jardin" de Remy Bacher et Blaise Leclerc

http://boutique.terrevivante.org/librairie/livres/102/jardin-bio/conseils-d-expert/458-une-bonne-terre-pour-un-beau-jardin.htm

"Le sol, un monde vivant" de Patricia Touyre : http://www.delachauxetniestle.com/ouvrage/le-sol-un-monde-vivant/9782603021408

"Composts et paillis" de Denis Pépin http://boutique.terrevivante.org/librairie/livres/200/jardin-bio/conseils-d-expert/458-composts-et-paillis.htm

"Je sème des engrais verts" de Pascal Aspe http://boutique.terrevivante.org/librairie/livres/206/jardin-bio/facile-et-bio/458-je-seme-des-engrais-verts.htm







Voir aussi : Liste des Bulletins