Le Bulletin de Gecko


Voir aussi : Liste des Bulletins



LE SAVIEZ-VOUS ? Conseils ou rappel sur la gestion de l'arrosage l'été.


Les restrictions des usages de l’eau sont là.






















 

Les restrictions des usages de l’eau sont là !

Cette année, l’eau dans notre région, se fait déjà rare. Le département de l’Hérault a mis en place un arrêté préfectoral :

http://www.herault.gouv.fr/Actualites/Infos/Secheresse-dans-l-Herault

http://www.herault.gouv.fr/content/download/12313/80042/file/secheresse280514.pdf

Prenons bien conscience que ces restrictions sont inévitables et risquent de se banaliser, adoptons dès maintenant les bons réflexes pour arroser nos jardins.

Voici quelques conseils ou rappels, le but étant d’aller vers un sevrage en eau progressif sur les premières années, possible pour les jardins secs.


Extrait du livre d’Olivier Filippi, «Pour un jardin sans arrosage » :

« Pour habituer une jeune plante * à la sècheresse, la meilleure solution est d’arroser le moins souvent possible. Par contre, chaque arrosage doit être très abondant : il faut que l’eau forme une tache d’humidité en profondeur, bien au dessous du niveau de la motte de la plante, pour ‘tirer’ les racines vers le bas. Les racines se développent toujours vers les zones les plus humides. Avec des arrosages espacés mais abondants, les racines vont progresser vers les couches les plus basses du sol, là où l’humidité persiste le plus longtemps sans s’évaporer. La plante garde ses racines au frais, elle va pouvoir tenir deux ou trois semaines en été sans problème. Même si là-haut le vent, le soleil et la chaleur dessèchent la surface. Au contraire, les « mouillettes », ces arrosages où l’on apporte tous les soirs une faible quantité d’eau, rendent la plante artificiellement sensible à la sécheresse. Un arrosage superficiel répété va générer un mince tapis de racines juste sous la surface, là où l’évaporation est la plus intense. La plante n’a alors aucune autonomie ; sitôt qu’on oublie d’arroser, on la voit peiner, elle tire la langue et, elle semble prête à mourir de soif. »

« Un été normal, sans pluie notable entre le 15 mai et début septembre, nous apportons 20 litres d’eau toutes les trois semaines environ aux plantations de l’automne précédent. Les 20 litres d’eau permettent aux jeunes plantes de passer sans problème une quinzaine de jours – mais nous essayons d’attendre une bonne semaine de plus avant d’arroser. La dernière semaine, le stress hydrique peut devenir bien visible selon les espèces, certaines plantes semblent sur le point de faner, quelques feuilles jaunissent et tombent. Cette courte période de stress hydrique est extrêmement favorable pour encourager la plante à lutter contre la sécheresse : c’est à ce moment là qu’elle consacre le meilleur de son énergie, toute sa rage de survie, à l’émission des racines plus en profondeur. Ce rythme n’est bien sûr possible que pour des plantes mises en place en début d’automne, ce qui leur a permis de commencer à s’enraciner pendant l’hiver. »

*godet ou C1.4

 

Remarques importantes

Quand il fait chaud, en été, arrosez de préférence le soir,

mais préférez le matin pour les plantes en pot ou jardinière.

 

Il est nocif d’arroser souvent en apportant de petites quantités d’eau.

La plante ne sera jamais autonome et toujours en souffrance,
car ses racines vont se développer en surface, sans descendre en profondeur.

 

Goutte à goutte automatique 

Nous ne conseillons pas nécessairement ce type d’installation, mais s’il est déjà en place : respecter scrupuleusement les quantités d’eau à apporter et les rythmes d’arrosages :

Exemple : 2 goutteurs de 8 litres apportent 16 litres par heure

Pour apporter 30 litres d’eau, il faut donc faire 2 démarrages de 1h

Pour un bon développement équilibré du système racinaire, il faut impérativement 1 goutteur de chaque coté de la plante.

 

Pluviomètre indispensable

Le pluviomètre permet de connaitre la quantité exacte d’eau distribuée. (Pluie ou asperseur)

Lorsqu'il y a 1 mm dans le pluviomètre, cela signifie que la terre a été mouillée sur 1 cm de profondeur

La pluie ou un arrosage par aspersion seront efficaces à partir de : 15 mm dans le pluviomètre pour les couvre-sols et vivaces, 30 mm pour les arbustes et 60mm pour les arbres.

 

Arrosage avec un tuyau, comment évaluer le volume d’eau distribué ?

Ouvrez l’alimentation d’eau du tuyau dont vous aurez placé l’extrémité dans un arrosoir. Consultez votre montre le temps de le remplir. Ainsi s’il vous faut 1 minute pour remplir votre arrosoir de 20 litres, vous savez qu’en 60 minutes vous allez pouvoir distribuer 20 litres d'eau à 60 plantes.
Si la "cuvette" d'arrosage réalisée au moment de la plantation s'est estompée, pour apporter le volume d'eau suffisant, réalisez l'arrosage en plusieurs passages.

 

Calendrier :

Bien noter la date de chaque arrosage et pluie cela permet de bien gérer les arrosages.

 

Fréquences et volumes d’arrosage des jardins conçus sans arrosages

Si les plantations ont été idéalement réalisées à l’automne :

1er été : Arroser toutes les 3 semaines ou toutes les 2 semaines en sols très drainants de type garrigue caillouteux ou sous les couronnes des arbres qui assèchent le sol.

Volume d’eau à chaque arrosage :         

Plantes en godets                 5 litres (début été) à 10 litres (fin d’été)

Plantes en C 1.4                   20 litres (début été) à 30 litres (fin d’été)

Plantes en C3 et +                30 litres (début été) à 40 litres et + (fin d’été)

Etés suivants : Pas d’arrosage à l’exception de certains végétaux qui auront besoin d’ 1 ou 2 arrosages estivaux pour maintenir leurs fleurs ou leurs fruits ( caryoptéris, agapanthes, penstemons, punica, rosa, sambucus, tulbaghia, trachelospermum, miscanthus…..)

Si les plantations ont été réalisées au printemps :

Attention dans ce cas, il faudra arroser 3 fois plus souvent le premier été (toutes les semaines) et poursuivre les arrosages le deuxième été (toutes les 4 à 5 semaines) 

Etés suivants : Pas d’arrosage à l’exception de certains végétaux (voir liste ci-dessus)





Voir aussi : Liste des Bulletins